J’ai droit au bonheur #estime de soi

Mes amours, j’espère que vous vous portez bien. J’ai très envie de tourner le blog et la page sur l’estime de soi et la confiance en soi, sans pour autant arrêter les sujets de mode et de bijoux. Cependant, vous êtes nombreux et nombreuses à ne pas vous aimez alors que vous êtes toutes et tous magnifiques. Cette estime de soi se trouve au plus profond de vous et elle ne demande qu’à sortir de ce corps.

Toutes les semaines, je vous tirai une carte d’un oracle et je vous parlerai de cette carte en vous donnant une petite astuce pour y arriver.

Jeudi 22 octobre 2020

« J’ai le droit au bonheur. Je me le dis et me le redis… »

Vous avez tendance à toujours vous replonger inconsciemment dans les mêmes situations inconfortables, parce que nous les connaissons. Parce qu’elles correspondent aux schémas que nous avons échafaudés dans notre enfance. Pour en sortir, il faut être persuadés que le bonheur est fait pour vous, comme vous êtes fait pour lui. Vous le méritez…

Le bonheur n’est pas un but ni un challenge, c’est un état d’esprit. C’est à vous de décider si vous souhaitez être heureux/heureuses ou pas du tout. Bien évidemment, il ne se trouve pas en un claquement de doigt ou en 2 secondes. Il faut juste avancer plus positivement et les jours suivants seront de mieux en mieux.

Tous les jours, j’avance étape par étape car je sais que c’est à moi de faire les efforts et non les autres. Le bonheur s’apprend. Le cerveau et le corps doivent comprendre qu’ils n’ont pas le choix et qu’ils n’ont plus le droit de me faire souffrir, de me déprimer. La déprime c’est à moi de lui dire de venir ou de s’enfuir. Mon état d’esprit du bonheur est plus fort que celui de la tristesse. Certes, cela arrive de ne plus vouloir avancer pendant quelques heures car un ras le bol se manifeste. Cependant, ce ne sont que quelques heures et après, je repars à 1000%.

Le bonheur = l’acceptation de soi

Arrêtez de vous critiquer sans cesse ! Ces critiques ne vous apporteront rien de positifs. Elles sont là pour vous dénigrer, vous dévaloriser et vous ruiner. Ce sont à cause d’elles que vous déprimez !

Vous êtes tellement habitué à vous donner des noms d’oiseaux (moche comme une nouille, stupide comme un poisson, idiote, conne, une vraie truie, une grosse vache…) que vous ne vous en apercevez plus, tant c’est devenu une seconde nature.

A partir de ce jeudi, vous stoppez ces critiques, ces mots vulgaires, ces noms d’oiseaux et vous vous traitez avec gentillesse et bienveillance : je suis intelligente, quelle belle femme, quel sympathique homme, que je suis beau/belle…

Le bonheur = j’assume

Mon bonheur à moi

Par moment, je galère. Cela fait trois ans et demi que je galère avec l’endométriose. Cette maladie m’a tout pris : la santé, le travail et mon bonheur. Cependant, j’ai confiance en moi et je m’accepte telle que je suis car je sais qui je suis. J’avance sans vraiment reculer. Je me réveille chaque jour avec le sourire même si celui-ci ne se voit pas dans un premier temps – laissez-moi me réveiller tout de même. Mon bonheur est capitale pour pouvoir vivre sur cette Terre. Où se trouve mon bonheur ? Il est là posé sur le comptoir : le travail. Si je ne travaille pas, mon bonheur ne sera plus donc il faut que j’aille travailler pour que mon état d’esprit soit le plus positif possible.

J’espère pouvoir trouver un travail l’année prochaine pour pouvoir vivre et être heureuse encore et encore. Et vous, avez-vous un état d’esprit positif ? 

Author: Une Ronde à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam