Confinement : le mois de mars

5 choses qui mettent de bonne humeur

Mes amours, j’ai envie de vous parler du confinement dans lequel nous nous trouvons en vous partageant mon quotidien. Il faut dire que celui-ci n’a pas vraiment changé car cela fait deux ans et demi que je suis en arrêt maladie et donc, je peux dire que c’est une sorte de confinement. Effectivement, la semaine je ne sortais pas car mes amis et ma famille travaillaient. Le week-end, je ne sortais pas non plus tous les samedis car je ne le pouvais pas ou mes amis n’étaient pas disponible. Cela ne veut pas dire que ce confinement est facile pour moi car j’ai l’habitude. Non loin de là, il est difficile de rester encore à la maison car je me demande comment vais-je m’en sortir psychologiquement. Vous me connaissez assez bien, vous savez donc que j’ai un esprit très positif donc je vais m’en sortir…comme toujours !

Ce confinement n’est pas fait exprès donc il faut le faire sinon il y aura de graves conséquences. Comment y survivre quand l’ennui, la morosité et la dépression est à nos pieds ? J’ai 4 petites solutions pour vous mesdames et messieurs.

Prendre le temps pour soi

Comment faire quand nous avons les gamins pendant le confinement ? Vos enfants n’ont pas débarqué du jour au lendemain chez vous. Sauf si vous venez d’accoucher, ça c’est autre chose. Je conçois que ce soit très difficile de vivre avec vos enfants 24h/24h mais bon, pas le choix. Cependant, à un moment donné vous allez être au calme. C’est ce moment-là qu’il va falloir privilégier rien que pour vous. Quoi faire ? Moi, vous voyez je n’avais plus le temps de me faire un gommage ni un masque sur mon visage à cause des crises à répétition, du travail, des aléas de la vie, la flemme aussi 😀 Puis, le ding dong a sonné et j’ai pris le temps de m’en faire un hier soir. Purée, ma peau respire à nouveau. Merci à ma maman ayant les produits 😀

Le petit olivier

De bons petits plats

Ce n’est pas que je n’aime pas cuisiner, c’est que je ne sais pas faire et je n’arrive jamais à avoir la même chose que sur l’image de la recette. Donc je suis démotivée, la losse je sais ;D Là, j’ai décidé de me faire de bons petits plats même sans que ce soit beau visuellement. Depuis le confinement, j’ai fait des gâteaux sans gluten, des crêpes sans gluten, des wok, une quiche – que je vais manger ce midi- et du thé glacé. Les blinis aussi étaient succulents, même ma mère les a aimés.

encyclopédie sans gluten

 

Dessiner, colorier, peindre, écrire

J’adore écrire afin de mettre mes émotions sur un papier car ça me fait du bien. Mieux qu’un psychologue ! Depuis novembre dernier, je me suis remise au dessin et je prends plaisir de le faire. J’aimerais même prendre des cours pour, enfin, réussir à réaliser le visage d’une femme ou d’un homme. Je sais faire toutes les parties du corps sauf le visage. Je n’y comprends pas 🙁 L’œil droit n’est pas le même que le gauche. Comme le eye-liner quand je me le fais: le droit est parfait mais alors, le gauche est immonde ! En septembre prochain, des cours me feront du bien et je ne serai plus une quiche !

Je me remets à écrire mon livre policier car il faut bien que je le termine un jour où l’autre pour pouvoir trouver un éditeur ou l’éditer moi-même. J’écris également des jeux de piste pour mes amis et si vous le souhaitez, vous pouvez y participer en vous abonnant à la page Maryland Game. Vous trouverez des coloriages tous les midis, des jeux, des avis et des jeux de piste.

dessin harry potter unerondeàparis

Lire, jouer, films

Il n’y a que les vacances ou ce confinement qui arrivent à me faire lire sans s’arrêter. Quoi de mieux pour rattraper tous les livres que j’ai oubliés dans ma grande bibliothèque – enfin surtout celle de ma mère 😀

Regarder la télévision, c’est mal. J’en profite beaucoup car chez moi je n’en ai pas et ça ne me manque pas du tout. Sur Netflix, il y a déjà beaucoup de films à voir. Et le confinement sert un peu à ça : se mettre à jour dans les séries que j’ai zappées; partager des films en famille le soir car à la télévision il n’y a pas grand chose – comme d’habitude.

Jouer, oui je le fais. Je joue au scrabble avec ma mère; je joue au Baccalauréat avec une amie sur WhatsApp et samedi, nous allons jouer au jeu « Blanc manger coco » en ligne et c’est gratuit 😀

 

Je vous souhaite, mes amours, un bel après-midi et un bon confinement. Bisous et bon courage à tous ceux et celles qui sont obligés de travailler 😀

Author: Une Ronde à Paris

2 thoughts on “Confinement : le mois de mars

  1. Hello !
    Je suis d’accord, il faut faire avec car c’est comme ça, pas le choix. Et voir le positif qu’on peut en tirer.
    Pour ma part, je suis confinée depuis le début et je le vis très bien. Ma fille de 18 mois m’occupe totalement, elle demande beaucoup d’attention. C’est top et en même temps je suis soulagée quand c’est sa sieste !!
    Je fais de nouvelles activités. Je fais du sport chez moi (uniquement du renforcement car il y a des voisins en dessous), je me suis enfin remise au yoga. J’en avais l’intention en début d’année et il a fallu être confiné pour que je m’y mette. Tous les jours si je peux je fais une heure de méditation-kundalini yoga en direct sur Instagram. C’est incroyable le bien que je ressens.
    Je pense aussi qu’il ne faut pas avoir peur de s’ennuyer et qu’il faut accepter l’ennui. Savoir s’ennuyer. Car c’est se retrouver face à soi-même et observer ses sentiments. Ça fait du bien aussi de rien faire, sans activité, sans écran quelques minutes.
    Prends bien soin de toi et protège toi bien.
    Céline

    1. Merci ma chérie. C’est vrai que l’ennui est à prendre avec du recul et nous permet de se reconcentrer. Bisous et prend soin de toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam