Avoir confiance en soi

Mes amours, comment allez-vous ? Je suis en retard – comme toujours 😀 – pour vous poster cet article sur la « confiance en soi ». Après le live de dimanche dernier, je vous le partage sous forme d’article.

  1. Comprendre les raisons de manque de confiance en soi

Il est primordial de connaître le pourquoi du comment de cette perte de « confiance » en soi. Rechercher le traumatisme, l’acte, une phrase. Il faut prendre en sérieux cette/ces raison(s).

Lister votre « vie » chronologiquement de votre naissance à aujourd’hui. Mettre des mots sur cette perte est primordial pour une guérison.

Exemples : un deuil, une agression, un harcèlement scolaire et/ou professionnel, une maladie, un complexe, le regard des autres…

2. Faire une liste sur soi-même

C’est le premier exercice à faire pour se reconstruire. Avant cela, vous avez identifié la ou les cause(s) de cette non confiance.

Sous forme de tableau, avec deux colonnes, listez vos points négatifs à gauche. Il est préférable de commencer par les points négatifs. Dans la colonne de droite, listez vos points positifs.

Que ce soit psychologique, physique, spirituel, toutes les émotions peuvent y passer. Il est très difficile cet exercice car vos émotions négatives telles que la colère, la tristesse ou pire la haine, peuvent s’allier ou remonter à la surface. Si vous n’y arrivez pas en une fois, vous pouvez le faire le lendemain ou quelques jours plus tard.

Faîtes analyser cette liste par une tierce personne professionnelle ou par moi 😀 Secret professionnel garantie.

3. Savoir dire non, positivement

C’est une étape qui peut être efficace au début et à la fin du programme. C’est une étape du programme qui mettra sans doute du temps pour certaines personnes. Et c’est tout à fait normal. N’ayez pas peur de dire « non » à votre entourage quand vous sentez que ça ne va pas le faire. N’ayez aucun crainte de dire « non » à votre patron quand il vous demande de faire des heures supplémentaires non payées…

Dire non, ne veut pas dire que vous êtes méchante, une mauvaise personne ou une hypocrite. J’ai souvent dit « oui » à mes proches, à mes amis et dans le monde du travail. Dans le commerce, j’ai appris que le client était « roi » mais ce « client » doit avoir des limites à ne pas dépasser. Il y a une certaine façon de dire « non » et il faut en prendre compte dès maintenant.

 

4. Se dire des mots d’amour

Avant de se dire des mots d’amour, il va falloir se détester pendant une heure voire deux heures. C’est l’exercice qui m’a fait beaucoup souffrir et en même temps, il m’a permis d’avancer dans le bon chemin.

Se mettre devant un miroir tout en pied pour mieux voir votre silhouette, même si vous n’êtes pas complexée physiquement. Il va falloir s’adresser à votre « vous » intérieur en utilisant le pronom personnel TU. Jamais prendre le JE. Exemple : toi le corps, tu es hideux. Tu es boudiné, trop mou tel un mollusque mort. Tu ne provoques rien de particulier. Tu te déteste, tu es moche, tu es ridicule, ton savoir être es débile. Tu n’y arriveras jamais à rien faire… »

Ensuite, lorsque vous vous serez remise de cette partie, vous enchaînez de suite avec la partie « positive ». Toujours devant votre miroir, à voix haute vous vous servez du pronom personnel JE. Exemple : je suis belle, j’ai un beau corps, je vais réussir quoiqu’il arrive, j’adore ce que je suis. Je vais me battre pour avancer dans ma vie…

Tous les matins avant de partir au travail ou autre (à faire 4 fois par semaine), vous vous mettez devant votre miroir toute habillée et vous répétez trois fois en montant le ton : « je suis belle, je suis…. (vous choisissez votre mot) et personne ne pourra me dire le contraire ou m’en faire douter ».

 

5. Se maquiller les lèvres ou le visage

La confiance en soi est quelque chose de primordial pour avancer dans votre vie. Parfois vous arrivez seule, à la récupérer. Parfois, elle est facile à reprendre et parfois, elle mettra du temps à revenir vers vous. C’est à vous de faire tout ce que vous pouvez pour la ramener en vous ou assez proche pour vivre heureuse.

Se maquiller les lèvres est curatif et libère des ondes positives. Je ne me suis pas maquillée lorsque j’étais adolescente. Lorsque j’ai découvert le rouge-à-lèvres, je l’ai de suite adopté. Quand je me sentais mal, je me maquillais en mettant juste un fond de teint et un rouge-à-lèvres bien rouge. Je me sentais à l’aise et j’ai toujours été remarqué pour mes lèvres pulpeuses. Le regard des autres était sur mes lèvres et non sur mon ventre, mes cuisses… Et moi, je me sentais femme. J’ai donc appris à me maquiller les autres parties de mon visage.

Aujourd’hui, j’aime me maquiller pour moi et non pour les autres. Je le pratique selon mon humeur quand je suis chez moi ou lorsque je travaille. Je laisse un temps de pause à mon visage lorsque je ne travaille pas ou quand je suis en vacances.

6. Se prendre en photo ou accepter ses anciennes photos

C’est un travail de dingue : j’ai mis plus de 6 ans à m’accepter sur mes anciennes photos. Un travail de fourmis qui a pris du temps, de la motivation et mon énergie.

 

7. Prendre soin de soi

Il est temps de prendre du temps pour vous. Ce n’est pas parce que vous êtes maman, que vous avez un travail de dingue, que vous ne voyez pas le jour qu’il faut vous abandonner. Arrêter tout ce que vous êtes en train de faire et prenez cinq minutes pour souffler. Enfin, vous avez le courage de dire « Non » à vous-même. C’est une grande étape qui ne faut pas survoler pour votre bien-être.

Prendre soin de soi ne signifie pas qu’il faille oublier les autres. Vous pouvez prendre du temps pour partager  des moments en famille comme : aller à la piscine, un parc d’attraction, un restaurant, un cinéma….

Cependant, il est important de se retrouver avec vous-même pour souffler. Et même si vous ne pensez pas en avoir besoin, il faut tout de même le faire car votre corps a besoin de cette énergie positive afin de continuer à exécuter vos ordres.

La méditation, un instant de lecture, le yoga, un sport, un coloriage, dessiner, peindre…sont des activités que vous pouvez faire seule. Je ne vous demande pas de le faire 10 heures mais au moins 2heures par semaine minimum. Si déjà vous arrivez à le faire 5 minutes par jours, ce sera génial.

8. Exprimez-vous

Tenir un journal intime ou écrire tout simplement quand vous en avez envie. Cependant, « exprimez-vous » ne signifie pas que vous devez écrire tout le temps. Vous pouvez aussi passer par d’autres moyens de communications : la peinture, le dessin, le coloriage, le tricot, le bijou… C’est à vous de choisir. Je peux également, vous donner quelques petits conseils pour faire sortir vos émotions dans cette partie.

9. L’acceptation

Il est l’heure d’accepter votre passé afin d’aller de l’avant. Accepter ses erreurs pour mieux cicatriser. Vous vous êtes vengées, vous vous êtes fait du mal…ça suffit ! Il est temps de dire au revoir à cette haine, cette colère et voir votre futur en grand et positivement. Selon vos parcours, l’acceptation se fera différemment. N’ayez aucun doute sur vous, n’ayez crainte, soyez bien entourée pour cette étape. Vous verrez vous y arriverez les doigts dans le nez !

Pour celles voulant apprendre à méditer, je vous donne le lien d’un de mes articles : « apprendre à méditer ». Bisous et belle soirée !

Author: Une Ronde à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam