Soutien-gorge : pourquoi je n’en porte plus ? #bodypositif

👙 👙 Histoire de soutien-gorge: d’où vient le soutien-gorge ? 👙 👙

Mes Édith, le terme “soutien-gorge” est apparut en 1904 dans le dictionnaire et en 1912 sous le nom de “brassière” dans l’Oxford English Dictionnary. En 1859, un premier prototype de soutien-gorge est breveté à New-York. Cet ancêtre du soutien-gorge présentais des défauts de conception qui le rendaient inconfortable. Le 27 juin 1889, lors de l’exposition universelle de Paris, le premier soutien-gorge moderne sous de Bien-être est présenté par Herminie Cadolle. Il s’agit d’un corset coupé en deux sous la poitrine, plus confortable pour les femmes. Cependant, il est dessiné tel un corset et présente des problèmes de maintien.

En 1913, Mary Phelps Jacob crée un soutien-gorge séparant les deux seins. Elle revend le brevet pour 1 500$ (aujourd’hui, environ 25 600$), un an après, à la société Warner Brothers Corset Company. Le soutien-gorge a progressivement remplacé le corset aux tournants des 19ème et 20ème siècle. (Source*)

👙 Histoire de soutien-gorge: pourquoi je n’en porte plus ? 👙

C’est un sujet pouvant choquer certaines et certains d’entre vous mais je me jette à l’eau. Mais avant, l’heure de la petite histoire me rappelle que je dois vous expliquer depuis le début. J’ai eu une poitrine à partir de mes 9 ans, une petite dans un premier temps. Deux ans plus tard, deux melons sont sortis de mon torse. A partir de là, j’ai porté comme toutes les femmes, des soutien-gorge. Je ne me rappelle très peu de choses sur mon malheur d’en porter. J’aimais en avoir sur moi, ma part de féminité cachée qu’il me restait. C’est quelque chose que j’ai toujours accepté, le fait d’avoir une poitrine.

Cependant, à partir de mes 16 ans, j’ai commencé à ne plus les supporter. J’en mettais chaque matin et tous les deux jours, vers 16h je devais l’enlever car celui-ci me pesait sur ma poitrine ainsi que mon dos. Il fallait tout de même que j’en porte à cause de la société dans laquelle je vivais. Le fait de ne pas porter de soutien-gorge me mettait à l’écart. Déjà que ma vie était difficile à cause de mon agression sexuelle à 9 ans et l’ harcèlement à l’école quotidienne, je ne devais pas amener quelque chose en plus qui pouvait déclencher des moqueries encore et encore. Jusqu’à mes 30 ans…jusqu’à mon diagnostique de l’endométriose, j’ai porté un soutien-gorge.

A partir du mois d’avril 2017, j’ai pris une décision importante: “je ne porterai plus du tout de soutien-gorge sauf dans les cas extrêmes”. En prenant conscience que c’était à cause des douleurs pendant mes règles ainsi que des jours après, il était évident de tout stopper.

👙 Le petit plus 👙

Ne plus porter de soutien-gorge peut choquer certaines personnes. Donc pour celles-ci qui ne comprennent pas, je ne vous donne pas l’autorisation de me juger. Le fait de ne plus porter de soutien-gorge a été bénéfique pour moi et mon corps. Effectivement, je n’ai plus aucune douleurs au dos – sauf quand je suis stressée, je ne peux rien faire contre ça; je n’ai plus cette sensation de gêne et mes seins sont remontés. Je ne vous mens pas, ma poitrine est plus haute et ne part pas dans tous les sens. Comme quoi, dans certains cas la vie fait bien les choses. Je me sens libre de mon corps. Pour tout vous avouer, c’est aussi une économie car un soutien-gorge, c’est tout de même 30 à 55 euros pour avoir un bon maintient ! Ce n’est pas donné et nous ne pouvons pas vivre avec un soutien-gorge par mois quand nous en consommons tous les jours ! 😀

Quoi dire de plus ? Je n’ai pas envie de vous influencer, mes Édith. Néanmoins, je pense que vous devriez le vivre au moins une fois dans votre vie que vous ayez une énorme poitrine ou une petite: pendant les vacances, quand tous vos collègues partent en vacances…pour que personne ne vous voit. Mettez des brassières ou des soutiens-gorge sans armatures ! Vive la liberté des seins !

PS: “le petit plus”, quand vous rentrez avec votre mari et l’envie de faire l’amour est là…plus besoin de s’embêter à l’enlever car il faut se l’avouer tous les hommes ne sont pas doués pour l’arrachage du soutien-gorge. Dans mon cas, cela va plus vite ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam