Comment trouver le sommeil pour bien dormir et être en forme le lendemain ?

Mes petits chats, j’espère que votre weekend s’est bien passé ? La routine pour moi avec mes douleurs qui ne cessent d’être présente à chaque souffle. “Positive Mary”. Ce matin, j’ai très envie de vous parler de “sommeil”. A l’heure actuelle où je vous écris cet article, mon horloge m’indique qu’il est 23h. Et voici ma tête à 23h, un dimanche soir:

 

♦ Pourquoi avons-nous besoin de dormir ? ♦

J’ai appris quelque chose il y a peu de temps, nous dormons 25 ans dans notre lit soit 8h par nuit en moyenne. Énorme, un quart de siècle à faire la Belle au bois dormant. Nous sommes des marmottes ! Pas tous apparemment. Le sommeil est assez indispensable pour nous les humains – les animaux aussi. Même si nous pouvons dire que “c’est une perte de temps”, le sommeil permet à notre corps de se régénérer pour attaquer la journée d’après. J’ai déjà tenu deux jours sans dormir. Deux jours plus tard, le désastre s’est manifesté. J’ai fait un malaise à mon travail et je n’arrivais pas à me réveiller. Ils ont dû me mettre des claques pour me réveiller. Je me rappelle de celles-ci, elles m’ont fait super mal sur mes joues, lol ! J’ai dû prendre deux-trois jours de repos pour que mon corps aille mieux. Avec l’endométriose et mon autre chose commençant par un V, je ne dormais franchement pas les 8h. Ma nuit était agitée comme pas possible par des cauchemars récurrents. Donc oui nous avons besoin de dormir mais certaines personnes en ont besoin plus que d’autre ?

♦ Est-ce que notre cerveau dort ? ♦

Non, notre cerveau ne s’éteint pas complètement lors de notre sommeil. J’ai envie dire qu’il passe plus en mode “veille”. Le sommeil se caractérise par une perte de conscience du monde extérieur. Nous nous déconnectons de la vie réelle mais pas tout le temps. C’est selon le niveau de notre sommeil. Je m’explique: il y a 4 sortes de sommeil; la somnolence, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Ne vous inquiétez pas, je vous fais un petit peu de sciences et vie, après je vous donne quelques astuces fonctionnant sur moi.  

  • La somnolence: c’est le fait de s’endormir mais pas complètement. Nous sommes moins attentifs aux choses qui nous entourent. Dans la voiture, lors des voyages je somnole le plus souvent.
  • Le sommeil léger: nous sommes assoupis mais nous sommes encore très sensible à ce qui se passe autour de nous. Lorsque je m’endors sur le canapé avec l’ordinateur allumé, un bruit de porte me fera sursauté.
  • Le sommeil profond: c’est là que la conscience est la plus faible. Très rare pour moi, mais si j’y arrive…mon réveil sera difficile car mes paupières seront lourdes, les battements de mon cœurs seront ralentis (non je ne vais pas mourir), je tournerai au ralenti. Il faudra me secouer le cocotier !
  • Le sommeil paradoxal: cauchemars, rêves, nous rêvons intensément. Je me reconnais, c’est tout à fait moi.

♦ Comment est mon sommeil ? ♦

Dans ce paragraphe, je vais un peu me dévoiler. J’ai eu un gros traumatisme lorsque j’avais 9 ans. Dès l’âge de 11 ans, je n’ai plus réussi à dormir correctement, aujourd’hui j’en ai 31. Mon sommeil est passé en paradoxal pendant plus de 10 ans. Je ne dormais plus à cause de cauchemars très récurrents sur ce qui c’était passé, sur la mort, la souffrance, la haine et la colère. Toutes ces choses se mélangeaient et mon sommeil en souffrait énormément. Au collège, la déconcentration se faisait sentir. J’étais devenue une marmotte du matin car la nuit était désastreuse et je me rattrapais sur le matin. Je pouvais dormir jusqu’à onze heure du matin. La nuit je ne m’endormais pas avant 3 heures du matin. Il fallait que je me lève à 7h pour me préparer dans le but de me rendre au collège. Les années lycées furent pires.

Je ne suis pas du tout sieste donc tout le retard de sommeil j’essayais de le rattraper les weekend ou pendant les vacances car c’est là que mon sommeil paradoxal devenait un sommeil profond. Allez savoir pourquoi ? Je vous taquine, je sais pourquoi je n’arrivais pas à dormir…. je ne sais pas si je suis prête à vous le dévoiler en détail. J’ai grandi et aujourd’hui, mon sommeil est en 3 étapes. Je m’explique: il commence par être paradoxal pour devenir profond et revenir paradoxal. C’est comme ça que je connais tous mes cauchemars ou mes merveilleux rêves. Quelles sont donc mes astuces pour être le moins embêtées possible ?

♦ Ce que je fais pour me détendre avant de me coucher ♦

Aujourd’hui, je peux m’endormir grâce à mon ordinateur. Pour certaines personnes, c’est une technique qui n’est pas bonne à prendre. L’écran d’ordinateur ou télévision n’est pas bon pour le cerveau. Il ne se mettra pas en veille mais vous mettra dans un sommeil léger voir somnolence. Cependant pour moi, ça fonctionne du tonnerre. Surtout si je me mets dans la position allongée. Il suffit que je garde cette position et dix minutes après, Morphée est présent dans ma chambre. Dingue ! Cependant avant, j’ai tout un rituel.

  • Je me lave les dents en chantant une musique douce ou en écoutant de la musique classique. Voici les deux musiques du moment:

  • Ensuite, je me débarbouille le visage en stoppant la musique. Je prends une dernière fois soin de moi pour cette journée.Voici ma tête débarbouillée:

Désolée pour les photos, au moins vous voyez au naturel …

  • Je bois une infusion pour le sommeil. Plusieurs marques existent pour ce genre de choses et sur moi ça fonctionne bien. Je vous ferai part d’un article cette semaine sur les 3 marques que j’ai découverte pour ce genre de routine.
  • Parfois, je vais faire du coloriage. Je suis une enfant, je ne vous l’ai pas dit ?! Parfois, je vais lire deux chapitres de mon livre en court.
  • Et là, un travail “détente” va commencer. Je vais commencer à m’allonger dans mon lit, avec ma couverture sur moi. Mes bras sont mis sur le côté. Je commence à fermer les yeux et je fais le vide dans ma tête. En fait je me mets en hypnose – vous pouvez vous faire des séances de sophrologies c’est un peu la même chose. Certaines ont besoin d’une musique de piano pour les accompagner dans leur début de sommeil. A faire si ça fonctionne. Pendant deux minutes, je vais annoncer à mon cerveau et à mon corps par mon inconscient que je vais m’endormir. Mon sommeil paradoxal se fait sentir, arrive à grandes vitesses avec un premier cauchemar puis un rêve. Ensuite je ne me souviens de rien car deux-trois heures plus tard je suis en sommeil profond. Puis vers 7h30, mon corps se réveille tout doucement et je commence à rêver. A 8h, je suis debout et me voilà prête ou pas à recommencer une journée !

♦ Quelques astuces pour vous de mes copines ♦

  • Lire un livre
  • Colorier, faire un jeux : mots croisés, fléchés…
  • Prendre un bain bien chaud
  • Boire une tisane, une infusion dans son lit
  • Se masser délicatement en fermant les yeux pour permettre de relâcher tous les muscles.
  • Faire l’amour, mdr !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • Littéralement le genre d’article qui concerne tout le monde. Merci pour ces infos très interessantes! Pour ma part, je lis un livre ou je discute avec mon chéri jusqu’a ce que Morphée m’emporte. Si jamais j’ai du mal à dormir, j’ai toujours un peu d’homéopathie à disposition et je regarde/écoute généralement des vidéos ASMR ou de la musique calme et douce (le bruit de l’eau, des oiseaux etc…), et ça marche du tonnerre

    • Ah oui l’homéopathie fonctionne également. J’ai oublié d’en parler. Merci pour l’information. Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam