Deux mois après l’opération, le body positive number one !

Mes chéris-es, j’espère que votre weekend s’est mieux passé que le mien ? Une crève d’enfer s’est abattue sur moi en l’espace d’une nuit. Je suis malade comme un chien. Passons… deux mois après mon endométriose pour exterminer – j’espère qu’elle me lâchera – l’endométriose implantée dans mon corps, le body positive est toujours en moi. Plus de complexes sur mon corps, j’apprends petit à petit à l’accepter – même si tout n’est pas parfait, qu’est-ce-que le perfectionnement du corps ? – et à le découvrir.

♦♦ Ce qui m’empêchait de vivre avant mon opération ♦♦

Avant mon opération du 14 février 2018, je ne m’aimais pas du tout voir je me détestais. Je me crachais dessus des mots que vous ne pourrez pas imaginer tellement ils étaient d’une cruauté. Je n’arrivais pas à me regarder nue devant un miroir ni même me regarder plus d’une fois. Je n’aimais pas mon reflet, je n’avais jamais accepté mon corps. Comment en suis-je arrivée à être méchante avec moi-même ? Pourquoi me faisais-je du mal verbalement et physiquement ? C’était le seul moyen de dire que j’étais une pauvre fille qui n’arriverait jamais à rien. C’était peut-être de la facilité chez certains/certaines, je tombais en dépression, en bipolarité. J’étais devenue une sorcière avec mon corps. Je prenais, dans mes mains, tous mes bourrelets et je les écrasais en répétant “que j’étais moche”, “que j’étais indésirable”, “que j’étais une fille moche”. Le pourquoi du comment, je sais d’où il vient. C’est une cause assez grande qui a gâché une grosse partie de ma vie. Puis les brimades de mes camarades au collège a renforcé cette haine envers moi, en continuant au lycée par appuyer sur le bouton de la sensibilité. Je l’appelle le “Démon”. C’est un être malsain – qui est toujours en moi à l’heure actuelle mais sous contrôle – qui m’a accompagnée pendant des années et des années. Il m’a sans doute protégée dans un certain sens mais aujourd’hui je n’ai plus envie de le voir ressortir car les dégâts qu’il pourrait engendrer serait destructible….

Ce qui m’empêchait d’être épanouie avec mon corps, ce sont EUX; les personnes méchantes, les personnes jalouses, les personnes hypocrites et les personnes aimant faire du mal gratuitement. C’est à cause d’eux que je ne me suis pas acceptée telle que j’étais. Je n’étais pas bien dans ma peau arrivant au collège, je pensais que la vie m’offrirait autre chose vu ce qui s’était passé deux années auparavant. Je me trompais et j’ai été déçue par cette vie. J’aurais aimé être heureuse de suite, de ne pas perdre mon âme d’enfant trop brutalement, j’aurais aimé que ce secret puisse me libérer positivement. J’aurai du me taire et passer à autre chose. J’aurai du… mais la vie m’a donnée des épreuves à franchir les unes plus difficiles que les autres. Le body négative a pris le dessus pendant des années et 2018, j’ai décidé de n’être plus négative. Je souhaite vous montrer que l’acceptation de mon corps est une vraie aventure… Suivez-moi !

♦♦ Dans un mouchoir de poche ♦♦

Il a juste fallu que je passe sur la table d’opération pour le body positve entre dans mon corps. L’opération de l’endométriose a été bénéfique et m’a donnée espoir pour l’avenir. Aujourd’hui, j’accepte mon corps et je lui donne quelque chose de sain – non pas encore la nourriture, une ancienne boulimique ne peut pas tourner trop vite toutes les pages, de la danse. Elle était là cette petite sensation de bien-être, caché dans un mouchoir de poche. J’ai eu du mal à la trouver, elle était sous mon nez. J’ai toujours aimé danser, dès que je mets mes écouteurs sur mes oreilles; mes jambes se mettent à bouger, je me déhanche sur la piste de danse… étant le trottoir ou le quai où j’attends mon train. Je m’en fiche des autres, j’aime danser. J’aime être heureuse, je m’aime, je m’adore. Narcissique, moi ? Non, vous me connaissez !

Je ne suis pas aussi souple que j’ai été avant la mise en place de cette rigidité. Cependant, petit à petit, je retrouverai le tampo, la facilité de suivre des chorégraphies de moderne jazz. Il ne faut pas que j’aille vite comme Flash, ne brûlons pas toutes les étapes du bonheur, du body positive.

♦♦ La sensualité du corps ♦♦

Lorsque j’ai dansé au moins deux fois sur la chanson “Million eyes” de Loic Nottet, une fois sur “Despacito” (musique qui bouge, salsa sexy girl), une fois sur SIA; des exercices au sol et des étirements – pour éviter d’avoir des courbatures, je m’allonge presque nue sur le sol en respirant tout doucement. Je me mets en hypnose tout doucement en écoutant les battements de mon coeur ralentir. Ensuite, je médite en écoutant de la musique douce trouvée sur youtube. Je détends tout mon corps sur le sol froid, en respirant tout doucement. Alors attention, ce que je vais raconter c’est à la limite du X… non je plaisante mais la sensualité y fait bonne figure. Je touche mon corps en commençant par faire des petits cercles sur mon ventre. Je masse mon ventre tout doucement, j’effleure ma poitrine avec mes mains – en fermant les yeux; puis je caresse mes bras tout en montant sur mon visage. Je fais le tour de mon visage avec la paume de mes mains tout en disant que je “suis belle et désirable”. Ensuite je redescends en finissant pas mettre ma main sur mon ventre, à nouveau, pour finir la boucle. Je me relève tout doucement, et me voici dans la douche !
Pour moi, il est important de faire ce genre d’exercice dans le but de connaître mon corps, chaque partie doit être acceptée et je pense que l’opération m’a énormément permise d’en être à ce stade.

Il ne faut pas se détester, s’accepter est la meilleure des choses à faire pour continuer de vivre. Certes le combat n’est pas encore fini. Cependant j’estime avoir le droit, moi aussi, d’être heureuse et de faire les choses comme j’en ai envie. Et vous, acceptez-vous telle que vous êtes ?

Vous pouvez trouver mon premier article sur le body positve ici.

Je vous partage un article de Gaelle Prudencio à lire impérativement, ici.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  • Quelle évolution ! Bravo je suis ravie que tu te sentes bien.
    J’ai eu du mal pendant longtemps à m’accepter aussi. Poitrine trop petite,culotte de cheval et cellulite. Pas énorme tout ça mais suffisant pour me gâcher la vie jusqu’à il y a peu de temps. Je ne sais pas quel a été le déclic.
    Mais maintenant je me sens bien, je porte des soutifs triangles sans armatures et c’est enfin moi. Je trouve les vêtements qui me vont et me sens bien.
    C’est vrai que c’est important de se sentir bien. La société a fait qu’on se doit d’entrer dans un type particulier de moule. Hélas. Au lieu de nous critiquer les unes les autres On ferait mieux de se soutenir. On est toutes différentes avec nos particularités, les défauts n’existent pas.

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi. Toi aussi tu en as parcouru du chemin. Je te félicite et je suis fière de toi le fait que tu t’acceptes enfin. Bisous ma chérie !

  • Coucou !
    Pour commencer, j’aime beaucoup ton style d’écriture ! ?
    Pour revenir au sujet, en primaire, on m’appelait Mammouth et c’est à partir de ce moment là que je me suis sentie mal dans ma peau… Ça a continué aussi au collège, puis un peu au lycée… Ce ne sont vraiment pas « mes plus belles années de ma vie » comme me disent certains, bien au contraire. La délivrance pour moi a été d’entrer à l’université ! J’ai pris confiance en moi, je me suis fait des amies top (sur le moment). Elles m’ont aussi aidé à être moi même (un peu folle dans sa tête.. à danser debout sur des bancs en sortant du bar) et à m’en foutre de ce que pouvait penser les autres. Et c’est comme ça que j’ai rencontré mon copain qui lui a joué un rôle crucial !
    Mais, ce n’est pas forcément un état permanent, j’ai continué à prendre du poids en étant loin de ma famille et dans une ville qui m’en plaisait pas du tout. Puis, il y a eu l’opération de ma mère, qui aujourd’hui a atteint son objectif de perte de poids.
    Depuis septembre dernier, j’ai découvert Ninaah Bulles (on s’est parlé sur son dernier live ?) sur Instagram que j’ai tout de suite suivi ! Elle et ses amies Licornes, m’ont donné envie de reprendre confiance en moi et de m’aimer telle que je suis ! Elles ont aussi de supers bons plans maquillages et fringues ! Je les aime trop !
    J’ai encore des soucis dans mon rapport à la nourriture, mais je commence à vouloir changer ça, même si c’est petit à petit.. voilà pour le partage d’expériences !
    Je suis contente de voir que je suis pas toute seule et qu’on peut se soutenir ! Je suis contente que tu sois dans cette optique ! Faut pas lâcher ??
    PS: Je danse aussi dans la rue ?
    C’est tellement cool en vrai ! Je comprends pas les regards de travers quand on fait ça, plutôt que de nous rejoindre dans la danse ?
    Merci de nous partager ton expérience !

    • Comme je te comprends la miss. Saches que tu n’es pas seule et que je peux t’aider si tu en as besoin. Je vais faire plus de live sur instagram et facebook. Je pense même faire des vidéos sur ce genre de sujet. Bises et prends soin de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam